Désolé Louis Pasteur : ce virus là n'est pas à soigner

Publié le par David Desfougeres

Désolé Louis Pasteur : ce virus là n'est pas à soigner

Selon la référence mondiale du savoir, j'entends par là Wikipédia : La viralité est "une offre de promotion d'une information reposant sur le mode de la recommandation d'un usager pour un autre usager".

Dans la suite de l'article on parle aussi de l'image du virus, de la contagion bref que de choses par très ragoutante comme disait ma grand-mère.

Cependant, mon expérience de la viralité est ancrée dans le positif. Et contrairement au vilain marketing viral qui vous manipule au nom d'une marque ou d'un produit, celle que je connais s'est faite "toute seule", depuis 2 fondements : l'exemplarité et l'enthousiasme.

Je crois profondément, et c'est la partie "chef de projet traditionnel" de mon cerveau qui s'exprime, que l'unique façon de faire adhérer à un concept, un changement, une nouveauté...est de le faire naitre dans l'esprit de celui que l'on souhaite convaincre.

On retrouve ce concept en leadership situationnel : une personne s'engagera d'elle-même sur une action à mettre en place dès lors qu'elle l'aura définie et expliquée (elle-même), en prenant bien soin de ne pas la lui imposer (et qu'elle soit compétente sur la dite action ... Mais c'est un autre débat).

Charges aux managers, aux structures d'entreprises de mettre les personnes en situation d'imaginer soit même les solutions (encore un autre débat ...).

Et bien selon mon expérience : çà marche aussi pour l'agilité.

Partons d'un principe établi : l'agilité favorise l'engagement. C'est donc bien que la mise en situation Agile fait émerger des comportements "d'adoption naturelle" : il n'est pas toujours nécessaire de "vendre" les pratiques agile... elles le font d'elles même.

Désolé Louis Pasteur : ce virus là n'est pas à soigner

C'est un fondamental de ma démarche : la viralité par l'exemple

Il en va de même avec mon expérience de l'approche Kanban. L'exemple s'est fait de lui-même. On vient me voir tout simplement parce çà marche !

Je n'ai pas fait de promotion spécifique : les systèmes kanban mis en place autour de l'activité que je gère ou "débordé", je suis sollicité pour en mettre des nouveaux en place.

Je pense aussi que le Kanban est intrinsèquement viral : l'une des démarches d'amélioration continue d'un système kanban est sa portée. On cherche à pousser les murs du début et de la fin du process que met en visualisation le tableau. En étendant le périmètre on embarque nécessairement des nouvelles populations d'utilisateurs.

Ma démarche personnelle est de simuler l'usage que pourrait en avoir les potentielles nouvelles parties prenantes, pendant l'équivalent d'un ou deux cycles du process. Je travaille sur les aspects bénéfiques de la démarches, puis présente le process (et le définis plus finement avec eux). Ce mode fonctionne bien : par le fait que cela fonctionne, que le changement est "doux", que des bénéfices sont importants.

Désolé Louis Pasteur : ce virus là n'est pas à soigner

La viralité se fait par l'intérêt, les victoires, les changements. Cela engendre l'enthousiasme des équipes. Les sourires et la bonne humeur sont communicatifs.

Régulièrement ma hiérarchie ou celle d'à coté se sont surprises de l'ambiance qui régnait dans les bureaux.

Essayer de faire quelques bonnes pratiques de scrum en dehors du strict cadre des équipes de devs : faites des rétrospectives clients-Product Owner, des "pokers planning" lors des études et murissement sur des projets plus importants que l'élaboration de quelques User Stories, des daily meetings d'une équipe de PO etc etc ..

Ces pratiques, à grands renforts de transparence et de partage, installent la confiance.

Conclusion, on ne touche pas à la propagation de l’Agilité en tant que bonne pratique, on laisse faire.

Désolé, Monsieur Pasteur, ne cherchez pas de remède à cette "viralité", d'autant que je suis persuadé que quelques managers adeptes des contrôles se chargent déjà de la contenir ....

Publié dans REX, agile, kanban, scrum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article